Présentation

contact@arespa.org

Siège de l’Arespa :

19 rue Xavier Marmier

25000 BESANCON

Tél. 03.81.25.05.30.

Fax 03.81.83.10.91.

E-mail: contact@arespa.org
Présentation L'équipe Secteurs d'intervention Modalités d'intervention Témoignages Histoire Presse Liens

© 2016 Arespa

Franche-Comté

#Up

Actualités

En Franche-Comté, les médecins généralistes disposent d’un recours précieux : les coordinatrices d’appui.


L’exercice de la médecine générale nécessite aujourd’hui de dépasser le seul cadre du soin pour embrasser une approche globale de santé qui mobilise des compétences et des professionnels d’horizons multiples.


Le médecin traitant, pourtant désigné par la loi comme le pivot de la coordination des soins n’a pas toujours les moyens de gérer seul l’organisation des parcours de soins ou de santé du fait de la complexité d’un système reconnu comme très fragmenté. C’est pour remédier à ce besoin qu’en Franche-Comté, à l’initiative de méde­cins libéraux, l’Arespa (Association du Réseau de Santé, de Proximité et d’Appui) a mis au point un service par­ticulièrement destiné au médecin géné­raliste.

Ce dispositif, souvent cité comme modè­le sur le territoire national, repose sur une ressource humaine originale : la coordinatrice d’appui.

Grâce au soutien de l’Agence Régio­nale de Santé, elles sont au nombre de 12, réparties sur la Franche-Comté, et sont intervenues à ce jour sur le par­cours de santé de plus de 6000 patients, de l’enfant à l’adulte, aux côtés de plus de 700 médecins généralistes qui ont sollicité leur appui.

Aline, Emilie, Pauline, Christelle, Lauren, Sabine, Alexia, Audrey, Marie- Anne, Claire, Anne et Alice exercent un nouveau métier qui répond aux besoins des médecins comme aux attentes des patients et de leurs familles. Ces “coordinatrices d’appui” sont sol­licitées par les médecins sur un simple appel téléphonique pour toute situation identi­fiée comme complexe en raison du retentisse­ment de la maladie sur la vie quotidienne du patient, quels que soient son âge et la pathologie dont il souffre. Après cet appel, la coordinatrice d’appui se déplace rapi­dement au domicile du patient avec son accord pour le rencontrer avec sa famille, l’écouter et identifier ses besoins. Des solutions adaptées à chaque situation sin­gulière sont alors immé­diatement proposées.

La collaboration avec la coordinatrice d’appui s’inscrit dans la durée par des visites régulières chez le patient. Le suivi de l’évolution de la situation, l’échange permanent avec le médecin traitant et les autres acteurs dans un rapport de confiance partagé, permet­tent une adaptation réactive des solu­tions initialement engagées. Ce savoir- faire et cette dynamique s’appuient bien évidemment sur de solides connais­sances du système de santé et de son fonctionnement: quels sont les dispo­sitifs et professionnels existants ? Pour quels actes et quelles aides ? A qui sont-ils destinés et pourquoi ? Comment les mobilise-t-on ? Les coordinatrices d’appui ont en outre une capacité relationnel­le forte, facilitant le lien avec le patient et sa famille, le médecin traitant, les autres soignants ainsi que tous les acteurs impliqués dans le parcours de santé. Cette relation repose sur une posture spécifique d’empathie forte­ment appréciée par les usagers et les professionnels de santé.

Article paru dans « La Santé en Action » - revue de l’INPES - abordant le travail quotidien des coordinatrices d’appui de l’Arespa avec les médecins traitants

Arespa_ INPES_mars2016.pdf